l’impression de pizzas en 3D s’invite dans la cuisine

Après Choc Edge, l’imprimante 3D qui fait des chocolats, c’est au tour d’une nouvelle venue de faire son apparition. Foodini est en effet l’imprimante à pizzas qui pourrait bien imprimer vos repas ou vos décorations culinaires.

 

Alors qu’elle aurait pu passer pour de la science-fiction il y a quelques années, l’impression 3D commence à faire parler d’elle dans bien des domaines. Qu’il s’agisse de la création de prothèses sur mesure en médecine ou d’autres utilisations dans le bâtiment ou ailleurs, les applications à venir sont nombreuses. L’ayant bien compris, certains entrepreneurs comptent bien amener ces machines là où on ne les aurait peut-être pas tout de suite imaginé : la cuisine.

Foodini est une imprimante 3D de nourriture qui s’est illustrée dans sa démonstration par la fabrication de pizzas, mais en réalité, elle ouvre de plus grandes perspectives comme des décorations comestibles ou la présentation d’une assiette. L’imprimante crée par la société Natural Machines n’en est pour l’instant qu’à l’état de projet et en cours de financement. Un financement participatif a été lancé sur Kickstarter pour récolter 100 000 dollars et quelques jours après son lancement, la cagnotte atteignait déjà 50 000 dollars. Il faudra toutefois que Natural Machines réalise son objectif de 100 000 dollars avant le 25 avril pour pouvoir commercialiser le projet au début de l’année prochaine.

En ce qui concerne son fonctionnement, l’imprimante 3D ne change pas vraiment d’une imprimante normale. Des capsules de 123 ml serviront de cartouches. Il suffit de les remplir avec les ingrédients mixés de son choix puis de lancer l’impression après avoir sélectionné un motif. L’impression prend cependant du temps et il faut prendre son mal en patience. Cela relativise quelque peu l’argument des créateurs du projet selon laquelle cette machine révolutionnaire devrait faire gagner du temps à la ménagère. Pour ceux et celles qui n’auraient pas d’idées de motifs ou auraient des difficultés de paramétrage, il sera possible de relier la machine à internet et de consulter des recettes indiquant la quantité d’ingrédients à mettre dans chaque capsule et le volume des recettes. Ce dernier ne pourra en revanche pas excéder 25 × 16× 12 cm.

Si amusant que puisse apparaitre le concept, il comporte pourtant un inconvénient majeur : le prix. A 1300 dollars l’unité (prix conseillé).

Sarl POINT D’ENCRE
BP 50142
90007 BELFORT Cedex 
Site :            www.pointdencre.fr
Blog :           http://blog.pointdencre.fr 
Facebook : https://www.facebook.com/pointdencre.france 
Twitter :     https://twitter.com/POINTDENCRE

 

Sarl POINT D’ENCRE Franchiseur des magasins POINT D’ENCRE 

Views – 654